Les ventouses sont utilisées sur le corps pour soigner les douleurs musculaires, articulaires ainsi que les rhumatismes. Elles peuvent aussi apporter un mieux-être aux patients souffrant de pathologies pulmonaires.

Cette technique n’est pas nouvelle. Si l’objet « ventouse » prend diverses formes selon le continent sur lequel on se trouve, les soignants l’utilisent et connaissent ses bienfaits depuis très longtemps. En certains endroits, la ventouse est en cornes d’animaux ou en  bambous, tandis qu’ailleurs, elle se composera de métal, de verre, de silicone ou de plastique dur

 

 

Comment agissent les ventouses ?

 

Le recours aux ventouses présente un avantage majeur : la décongestion des zones douloureuses. Leur effet antalgique, énergétique et circulatoire soigne les zones nouées plus rapidement que des soins manuels. L’aspiration des ventouses provoque une arrivée de sang qui permet aux endorphines de soulager les points de douleur. On retrouve ce principe avec l’acupuncture.

Grâce aux ventouses posées sur la peau, les différentes couches tissulaires s’articulent mieux les unes avec les autres. Aussi, les branches nerveuses superficielles sont libérées. Réaliser ces actes avec seulement les mains demanderait beaucoup plus de temps.

Les professionnels du médical utiliseront cette thérapie dans les cas suivants :

  • Douleurs et états congestifs,
  • Pathologies pulmonaires,
  • Inflammations,
  • Contractures,
  • Chocs articulaires,

En revanche, on déconseillera les ventouses dans les situations suivantes :

  • Brûlures et coups de soleil,
  • Plaies,
  • Possibilité d’un hématome musculaire,
  • Maladies graves,
  • Épuisement,
  • Prise de traitements anticoagulants,
  • Zones Yin.

 

Le traitement avec ventouses ne doit pas être utilisé avec les enfants, les femmes enceintes et les patients hémophiles.

 

Les ventouses sont utilisées chez les sportifs, pour soigner différentes pathologies, mais aussi en viscéral et en esthétique.

 

La technique des ventouses, par Thierry Blain, Kinésithérapeute

 

 

 

Quelques centres de  formations à la technique des ventouses

 

Le centre de formation Kinéform :

 

Les sessions de septembre et décembre 2019 sont complètes, aussi, si ce centre vous intéresse, nous vous conseillons de vous renseigner sur la date de la prochaine formation.

Vous aborderez :

– l’approche de la médecine chinoise,

– l’influence des méridiens d’acupuncture,

– les différents domaines dans lesquels les ventouses peuvent être utilisées,

– les avantages pour les kinésithérapeutes d’ajouter les ventouses à leur éventail d’outils de travail,

– les techniques d’utilisation des ventouses (massage…),

– le traitement en fonction de la partie du corps à soulager.

Les ventouses vous sont fournies.

 

Le centre Kiné Formation :

 

Votre apprentissage comprendra l’étude des causes liées au tissu conjonctif. Vous passerez ensuite aux méthodes de vacuothérapie (contre-indications, modes d’application, solutions adaptées aux maux…)

Les ventouses vous sont offertes.

 

L’ITMP :

 

Ce programme de 7 heures vous apprendra entre autres :

– à apprendre une nouvelle façon de soigner,

– à mieux prendre en charge davantage de pathologies,

– les méridiens les plus importants,

– les techniques de pose,

– les contre-indications…

 

Le SSK – Formations :

 

Ce programme complet s’intéresse :

  • Aux différentes ventouses et à leurs effets,
  • Aux techniques de pose dans les divers domaines d’application,
  • À la pratique, avec des démonstrations.

Vous serez guidé(e) dans votre pratique par votre enseignant, qui corrigera vos gestes.

 

Le CNFK :

 

Le programme est le même que celui de l’ITMP.

Les prix varient d’un centre de formation à l’autre. Compter environ, entre 250 et 350€.

 

Ainsi, la technique ventouse s’inscrit comme une thérapie intéressante à mettre dans votre arsenal de proposition notamment pour la kinésithérapie du sportif.