Le crochetage est utilisé sur le corps pour soulager les zones douloureuses où les techniques manuelles se révèlent inefficaces, ou trop longues à apporter un mieux-être aux patients. Si le crochet se substitue aux doigts, le kinésithérapeute se doit de connaître l’anatomie palpatoire parfaitement.

Déjà très utilisée dans le domaine sportif, la technique du crochet demande une formation supplémentaire. De courte durée et aux deux tiers constitué de pratique, elle permet aux professionnels d’acquérir une technique « facile » à appliquer à leurs patients.

 

Qu’est-ce que le crochetage ?

 

Dans les années 50, Kurt Ekman, kinésithérapeute, et le docteur Cyriax mettent au point une nouvelle technique de soins, le crochetage.

Le duo conçoit des instruments à la courbure variable, mais dont l’extrémité se termine par une spatule. Cette spatule autorise le crochet  à s’interposer entre des éléments qui ne sont pas à accessibles aux doigts des professionnels en raison de l’épaisseur des doigts.

La méthode du crochetage est déjà connue et largement utilisée en pathologie sportive.

Attention cependant, car de nombreux cas de contre-indications existent, et ce dans toutes les pathologies portant sur les tissus. Qu’il s’agisse de traumatisme, d’inflammation ou de neuropathie périphérique d’enclavement, renseignez-vous bien avant de vous lancer !

Si des contre-indications existent, de nombreux autres cas permettent d’utiliser le crochetage : l’aponévrosite plantaire, la tendinite d’Achille et rotulienne, la périostite, le  syndrome de l’essuie-glace, l’entorse, la pubalgie, l’épicondylite, le canal carpien, le PASH, le syndrome du défilé des scalènes, les névralgies d’Arnold…

Plusieurs principes régissent la pratique du crochetage :

  • Pour identifier avec précision les cloisons nécessitant une « intervention », l’anatomie palpatoire de chaque région est à connaître sur le bout des doigts ;
  • Toujours avec vos doigts, il vous faudra réaliser un bilan consciencieux pour repérer les modifications de texture provoquées par les accolements des tissus ;
  • La lésion est abordée de façon centripète ;
  • Le suivi sérieux des règles d’utilisation des crochets pour les deux mains (celle qui tient le crochet et celle qui palpe).

 

Exemple de technique de crochetage du dos

 

 

 

Les formations au crochetage kiné

 

Parmi les différents organismes en mesure de vous former au crochetage, nous retrouvons :

 

Cevak :

 

Cette formation s’inscrit dans la volonté d’aider les kinésithérapeutes à approcher l’anatomie palpatoire, et à l’envisager comme le socle de leur activité. Si vous vouliez découvrir les nouveaux appareils en vogue, ce n’est clairement pas cette formation qu’il vous faut.

L’apprentissage du crochetage avec le Cevak se fait sur une durée de 21h. Vous vous apercevrez vous-même, après plusieurs années de pratique, combien cette technique est précieuse pour soigner les tissus conjonctifs.

La prochaine session aura lieu à Nantesdu 05 au 07 septembre 2019.

 

Kiné Formations :

 

En plus du crochetage, deux autres techniques vous seront présentées. Conçues par le formateur, elles traitent les muscles trop profonds inaccessibles au crochet, les fibroses et les spasmes réflexes. Elles améliorent glissement des fascias profonds.

Un kit de crochetage comprenant 5 outils vous sera remis + 1 « spécial dos » (exclusivité de cette formation).

 

L’ITMP

 

La formation de l’ITMP définit 3 objectifs :

  • Apprendre les connaissances indispensables et les moyens nécessaires à la réalisation d’un diagnostic palpatoire de qualité ;
  • Etre en capacité de donner un diagnostic thérapeutique obligatoire avant de passer au crochetage ;
  • Avoir appris tous les gestes techniques permettant de traiter efficacement les pathologies conjonctives.

La formation dure 2 jours.

2 types de crochets vous seront proposés. Les premiers se composent de résine et se déclinent en 4 courbures. Les seconds, plus doux, se présentent davantage comme le prolongement de vos doigts. Présentés en cours de formation, vous pourrez les acheter si vous le souhaitez.

Vous pouvez télécharger le programme détaillé de la formation directement sur le site.

 

ASSAS Formation continue

 

La formation propose le même programme que les établissements précédemment cités. Elle est dispensée par deux masseurs kinésithérapeutes aux parcours différents. L’un est directeur technique de l’ITMP, consultant en ergonomie et attaché à l’hôpital Foch alors que l’autre est diplômé de thérapie manuelle et possède, entre autres, son certificat d’ostéopathie pédiatrique et néonatologie. Vous serez entre de bonnes mains !

 

Le crochetage est donc utilisé pour des massages préventifs, de récupération ou curatifs. Par leur intermédiaire, vous pourrez mieux aider vos patients à récupérer une qualité tissulaire permettant de meilleurs glissements ainsi qu’une trophicité optimale. Dans la plupart des pathologies (pubalgie, lombalgie, entorse, lésion musculaire, tendinopathie…), vous pourrez trouver une application adéquate.